Les Enfants du Zegzel

Lieu de rencontre de personnes ayant fréquenté la Mission Pasteur à Oujda Maroc
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je n'aurais pas osé l'écrire....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boex



Nombre de messages : 19
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 8:58

Mais je n'ai pas resisté à l'envie de partager avec vous ce que je viens de lire sur le site de Médecins sans frontières (msf.fr/) :




"Gaza, un an après l'offensive israélienne

Le 27 décembre 2008, l'opération militaire israélienne "Plomb durci" était lancée sur la
bande de Gaza. Elle s'est caractérisée par des raids et des bombardements aériens
intensifs, ainsi que par une offensive terrestre lancée le 3 janvier 2009. Après 22 jours, la
guerre de Gaza prend fin le 18 janvier 2009.

Le bilan est lourd : près de 1 300 Palestiniens tués (parmi lesquels 900 civils dont 300
enfants) et environ 5 300 blessés. Quelles sont les conséquences - humanitaires,
médicales et économiques - de cette guerre ? Comment se ressentent-elles encore
aujourd'hui ?

I - La santé otage du politique
Si les problèmes rencontrés par le secteur de la santé palestinien de Gaza sont encore
plus criants aujourd'hui, après que la violence eut atteint son paroxysme avec l'opération
il y a un an, ils étaient déjà pré-existants et persistants, et ce en dehors de ce type
d'épisode de violence extrême.

La capacité du système de santé à fonctionner correctement est aujourd'hui très affaiblie.
Une bonne partie de l'équipement médical n'est pas fiable et, du fait de l'embargo, il est
très difficile de faire rentrer certaines pièces détachées. Les services médicaux doivent
également faire face à des pénuries de médicaments.

Plus de 5 000 personnes ont été blessées pendant la guerre de janvier. Depuis,
beaucoup sont handicapées et le seul centre de rééducation de la bande de Gaza a lui
aussi du mal à importer les matières premières et les composants nécessaires à la
production de membres artificiels. L'attente pour enfin être appareillé ou recevoir une
prothèse s'étire jusqu'à la mi-2010.

Et, alors que 150 personnes handicapées attendent, des munitions non-explosées
continuent de tuer ou de blesser. « Deux enfants sont morts et trois au moins ont été
blessés en jouant avec ces munitions. Après un an, les enfants de Gaza perdent encore
la vie suite à la guerre » déplore Jean-Luc Lambert, chef de mission MSF.

Les personnes défigurées et/ou brûlées devraient pouvoir bénéficier d'une intervention
en chirurgie plastique et de soins post-opératoires. Or le seul chirurgien plastique de
Gaza peine à prendre tout le monde en charge, d'autant que les accidents domestiques,
comme les explosions de bouteilles de gaz, et les affrontements inter-palestiniens
continuent de faire leur lot de victimes.

On estime que 40% des patients souffrant d'une maladie chronique n'ont pas pu recevoir
leur traitement pendant l'offensive de janvier (la priorité étant alors donnée aux urgences
vitales). Cela a bien évidemment un impact à long terme sur la santé de ces patients. «
La chimiothérapie - qui combine souvent trois médicaments, alors que seuls deux sont
disponibles à Gaza - est partiellement disponible. Et, alors que 30% de la totalité des
cancers à Gaza concernent le sein, il est impossible d'importer le produit chimique utilisé
pour les rayons X nécessaires à la mammographie » constate Jean-Luc.

Les patients ne pouvant être pris en charge dans la bande de Gaza devraient être
soignés en dehors du Territoire, mais les demandes d'autorisation de sortie sont si
compliquées à obtenir, aussi bien du côté Israélien que du côté palestinien, que certains
ne peuvent quitter Gaza à temps pour leurs rendez-vous.

L'impact psychologique de " Plomb durci " est difficile à mesurer. « L'équipe de
psychologues MSF doit répondre à un afflux de demandes. La liste d'attente est
conséquente. » Les enfants sont particulièrement touchés (échec ou absentéisme
scolaire, agressivité, énurésie...)

La violence domestique est devenue un vrai problème social. « Pendant la guerre, le
manque d'abris sûrs contre des bombardements quasi-continuels et la fermeture
hermétique et continue des frontières ont placé la population civile, prise au piège, dans
une position extrêmement vulnérable. Les gens ont perdu tout sens de la sécurité,
composante fondamentale du bien-être psychologique général ». Selon l'OMS, entre 20
000 et 50 000 personnes vont continuer à souffrir d'affections mentales, à long terme,
suite à l'offensive.

II - Un marasme économique. Les moyens d'existence ont été systématiquement
détruits, notamment en janvier dernier. De nombreuses petites entreprises, industrielles
et commerciales, ainsi que des maisons privées ont été anéanties ou fortement
endommagées. Le montant de ces destructions atteint un coût total estimé, selon les
Nations Unies, de 139 millions de dollars.

140 000 Gazaouïs sont aujourd'hui sans emploi, c'est 50% de la population qui est au
chômage (contre 32% en 2007). « Ces chiffres sont parmi les plus élevés du monde.
L'imposition du blocus est à l'origine de la perte de 120 000 emplois dans le secteur
privé. Or, en moyenne, chaque travailleur doit faire vivre 6-7 membres de sa famille et ce
alors que 70% des familles vivent avec moins de 1 dollar par jour. Aujourd'hui, 75% de la
population de Gaza, soit plus de 1,1 millions de personnes, dépendent de l'aide
alimentaire ».

Les restrictions liées à la sécurité renforcée, la dernière offensive militaire, la limitation
de plus en plus drastique des zones de pêche et d'agriculture affectent
l'approvisionnement alimentaire et provoquent des fluctuations majeures sur les prix. En
janvier 2007, plus de 600 chargements entraient chaque jour dans Gaza, aujourd'hui on
en compte moins de 100, dont 70% concernent les produits alimentaires.

Enfin, à l'approche de l'hiver, les limitations sur les importations des matériaux de
construction vont encore dégrader des conditions de vie déjà précaires pour les 20 000
déplacés vivant toujours pour la plupart, un an après, sous des abris de fortune ou dans
les décombres de ce qui reste de leur maison.

III - Pénurie en électricité, en eau et en assainissement.
Lors de "Plomb durci ", des infrastructures cruciales pour l'approvisionnement en
électricité et en eau, ainsi que le système d'assainissement ont été visés et partiellement
détruits. « Il ne subsiste qu'une seule centrale électrique sur Gaza. 60% des besoins en
énergie sont pourvus grâce à l'achat d'électricité en Israël et en Egypte. Les coupures de
courant, qui durent de 4 à 8 heures, sont quotidiennes et 10% de la population n'a pas du
tout accès à l'électricité ».

Le système d'alimentation en eau est lui aussi extrêmement fragile et 90% de l'eau
fournie aux habitants de Gaza est - selon les normes de l'OMS - impropre à la
consommation. Chaque jour, ce sont environ 80 millions de litres d'eaux usées, ne
pouvant pas être traitées, qui sont déversés dans la Méditerranée, avec tous les risques
pour la santé et l'environnement, notamment sur les produits de la pêche, que cela induit.
Les cas de maladies dues à l'eau, comme les diarrhées aiguës, augmentent. Or, aucune
reconstruction ou réparation majeure de ces infrastructures publiques n'a pu, à ce jour,
être effectuée.

« Il est vraiment urgent aujourd'hui de lever le blocus. Tout manque, y compris les livres
ou les crayons. Hôpitaux et écoles n'ont plus ni fenêtres ni toits. Tout doit être reconstruit :
les maisons, les structures de santé, les infrastructures publiques... Ensuite la
population pourra à son tour se reconstruire, physiquement et psychologiquement»
conclut Jean-Luc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryse

avatar

Nombre de messages : 1075
Age : 71
Localisation : La Réunion Océan Indien
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 9:05

Mais qui es-tu Boex ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oujda.forumactif.com
Coco
Admin
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 53
Localisation : Castelnau le Lez
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 9:16

...c'est vrai çà...qui es-tu ?
Ce sujet aurait du être placé ailleurs...ici, comme son nom l'indique, c'est pour"Présentation des personnes"...alors présentes toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfantszegzel.niceboard.com
annette

avatar

Nombre de messages : 434
Age : 46
Localisation : le pré de Marliac derriere le buisson
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 9:45

Bonjour Boex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferme-fontvieille.fr
Boex



Nombre de messages : 19
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 15:30

Bonjour…. puisqu'apparemment il est nécessaire de se présenter, on ne va pas couper la tradition. alors, que dire de moi? D’abord je m'appelle Julien, mais mon entourage, depuis mon divorce, m'appelle tout le temps Boex : « beau ex … » je suis né en 1975 dans un petit village du Languedoc-Roussillon et j’ai vécu jusqu’à l’âge de trois ans avec mes parents à Oujda. Mon père, médecin, travaillait à l’hôpital de cette ville. Grande nouvelle: je suis petit de taille, rond et j'aime jouer de l'accordéon. c'est mon dada… Que dire d'autre ? Je suis actuellement fonctionnaire dans une bibliothèque municipale de la région Rhône-Alpes… Une région entourée de montagnes enneigées en hiver et les verts pâturages en été ... ça suffit là????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annette

avatar

Nombre de messages : 434
Age : 46
Localisation : le pré de Marliac derriere le buisson
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 17:03

Bienvenu parmi nous,
c'était surtout pour savoir si l'on se connaissait Very Happy
Annette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferme-fontvieille.fr
annette

avatar

Nombre de messages : 434
Age : 46
Localisation : le pré de Marliac derriere le buisson
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 17:08

Nos parents ont du travailler ensemble à la même période, ils étaient médecins à l'hôpital aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferme-fontvieille.fr
sonia_elamri

avatar

Nombre de messages : 682
Age : 46
Localisation : toujours sous le soleil de dakar
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 19:07

Bienvenue à toi Boex... Apparemment tu n'as pas connu Oujda dans ton enfance. Est-ce que tu y es reparti depuis??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TALHIMT

avatar

Nombre de messages : 446
Age : 53
Localisation : France (AUCHEL)/ Maroc (OUJDA)
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 19:56

Bienvenue BOEX!
Peu importe le contenant! C'est le contenu qui est interressant!!
Ne t'inquiète pas, on a tous une particularité chez les EDZ!! Et c'est ce qui fait la richesse de ce site!!
A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zenati

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 74
Localisation : Oujda
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 5 Jan - 20:32

Il y a quelques années, j'ai écris ces quelques reflexions dans un forum que je reprends ici :

" ...Je me pose de nombreuses questions quand je vois ce qui se passe dans le monde comme guerres meutrières, comme haines maladives...Quand j’entends des propos racistes et incendiaires.

Je ne vois aux informations télévisées que du sang, des larmes, des drames et je n'entends que des propos anti-Juifs, Anti-arabes, anti français, anti-Américains bref des anti- tout…

Mais comment construire un monde nouveau si la haine et la peur de de l’autre nous habitent ?…

Il m’arrive d’avoir peur d'allumer ma tv car je me sens agressé par les mots violents des extrémistes de tout bord, par les ignobles et effrayants actes de terrorismes, par la tortures, les assassinats, les suicides, les viols et de la pédophiles…

La majorité des chaînes arabes ou occidentales, dans leurs bulletins d’information, ne parlent que de ces actes ignobles en oubliant tout ce qui est art et culture…

Il m’arrive d’avoir peur dans la rue face aux regards agressifs et aux propos haineux et vulgaires des ces milliers de désœuvrés endoctrinés qui ne conversent que de frustrations, de nationalisme, de chauvinisme, de vengeance, du sang et de la destruction…

Y a t’il encore de la beauté dans ce monde ?

Mais diable où allons nous ?

Où est l'amour de l'autres dans tout cela où est la tolérance…

En voyons tout cela, je me sens parfois honteux faire partie de la race humaine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/zenatilepeintre/
maryse

avatar

Nombre de messages : 1075
Age : 71
Localisation : La Réunion Océan Indien
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mer 6 Jan - 7:34

Je suis bien d'accord avec toi monsieur Zenati, je me permets de te tutoyer car nous avons à peu près le même âge et nous sommes oujdis tous les deux...La télévision française ne fait pas mieux que la télévision marocaine, on met souvent au devant de l'information des actes de petits délinquants alors que des jeunes qui font des actes qui mériteraient d'être honorés ne le sont pas. On ne parle que de voyous, il existe bien dans ce monde des jeunes méritants mais ils sont dans l'ombre. Idem pour les films, quelle que soit la chaîne ce sont des films violents, résultat lorsque mes petites filles viennent le we, nous ne regardons que les chaînes pour enfants.
J'ai vu hier soir le film dont tu avais parlé Va, vis et deviens, en effet c'est une belle histoire mais tellement dure pour tous ces gens déracinés. Merci de nous l'avoir signalé, c'est rare qu'à la Réunion nous ayons de tels films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oujda.forumactif.com
Zenati

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 74
Localisation : Oujda
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mer 6 Jan - 10:36

Bravo Maryse! ta vision sur les événements de la vie et ta sensibilité me touchent. Je me réjouis à te lire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/zenatilepeintre/
Jamila

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 56
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mer 6 Jan - 12:00

bienvenu parmi nous Boex...!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ISABELLE BARRAI



Nombre de messages : 13
Age : 56
Localisation : paris
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   Mar 9 Mar - 16:22

Ouais ouais
et 500 morts au Nigéria
10.000 en 5 ans et le Darfour et la Birmanie, et le Soudan etc etc....
Je ne vois pas le rapport de venir sur ce site, on sait tous lire et se tenir informés des nouvelles.
Des millions de petites filles excisées en Afrique ....
et j'en passe.
Ce n'est pas le bon site pour venir se répandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'aurais pas osé l'écrire....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'aurais pas osé l'écrire....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] Des bruits de vieille machine à écrire
» pouvoir écrire en rose ...
» Comment écrire un message sur le forum ?
» L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurais !
» Comment écrire sur le mur d'un membre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants du Zegzel :: Présentation des personnes-
Sauter vers: